Convention 2024

Voici une brève présentation de l’Evolution du Dispositif Conventionnel de la Métallurgie (EDCM).

L’EDCM mise en vigueur, est totalement appliquée depuis le 1er janvier 2024.

L’EDCM fait partie des enjeux primordiaux qui impactent directement les entreprises de la métallurgie et ses salariés.

Les objectifs poursuivis par l’UIMM et les Organisations Syndicales représentatives de la Métallurgie pour la construction de l’EDCM étaient de :

  • simplifier l’architecture des textes en un seul
    • 76 CC territoriales pour les Salariés NC
    • une CC Nationale pour les Ingénieurs et Cadres
    • une CC Nationale Sidérurgie
  • remettre à jour des textes anciens, trop nombreux, parfois rendus obsolètes par les évolutions de la loi
  • adapter les règles ou pratiques au monde d’aujourd’hui et de demain

De 2016 à 2022, nos instances paritaires ont travaillé sur neuf thèmes :

Le thème qui nous affecte le plus est le thème de la classification.
De la classification dépend notre rémunération.

Les grilles des minimas des salaires non-cadres et cadres, disparaissent pour en former une seule, de l’ouvrier non-qualifié au cadre supérieur. Le système d’attribution de nos coefficients hiérarchiques sont revus.

Hier, nos coefficients étaient attachés au salarié et à son ancienneté. Pour les cadres, l’évolution se faisait systématiquement tous les trois ans. Aujourd’hui, cela disparait.

Depuis le premier janvier 2024, nos coefficients sont calculés en fonction du poste occupé, selon une cotation à points, relevant de six critères et de dix degrés pour chacun d’eux :

RÉFÉRENTIEL D’ANALYSE – MÉTHODE DE CLASSIFICATION

Il faut atteindre 37 points pour prétendre au statut de cadre :

Ces cotations sont faites à partir de nos fiches d’emploi (et non de nos fiches de poste, moins complètes). Ces fiches doivent :

  • Décrire les activités significatives (même celles de domaines professionnels différents ou correspondant à une faible part de l’emploi)
  • La nature et le périmètre des responsabilités
  • Décrire les relations de travail

La fiche d’emploi doit décrire le poste RÉELLEMENT tenu et non le souhaitable, elle doit être précise et détaillée. Elle décrit le « Quoi » et non « la manière de faire », même si cela est réalisé qu’une fois par an, et être régulièrement réactualisée.

Ainsi, il peut y avoir une fiche d’emploi différente par salarié.

Il n’est pas difficile de comprendre que ces fiches emploi sont la clé de voute de notre rémunération. D’elles dépendent nos évolutions de salaires, ces derniers ne sont plus conditionnés par notre ancienneté.

S’il y a diminution du Salaire Minimal Hiérarchique, le salaire réel ne baisse pas … mais cette diminution pourra ralentir les hausses de salaires par une « mise au mini » durant de très nombreuses années.

Vos représentants CFE-CGC sont très impliqués dans cette évolution complexe du dispositif conventionnel que ce soit au niveau national que territorial. En effet, au-delà de la signature nationale qui a eu lieu en février 2022, des négociations dans les départements ont été faite pour conserver les acquis propres à chaque territoire. Cela passe par un accord dit autonome qui est mis en application en même temps que l’accord national soit le 1er janvier 2024.

N’hésitez pas à contacter vos référents départementaux pour plus d’information.

.

Site de la Fédération de la métallurgie concernant l’EDCM : Cliquez ICI .